Patung Nakht-Hor-heb

Patung Nakht-Hor-heb


Patung Nakht-Hor-heb - Sejarah

" Si l'Égypte a montré, avant même l'Ancien Empire, sa capacité à vivre en bonne intelligence avec des étrangers, à l'intérieur commé à l'extérieur de ses frontières, il n'en reste pas moins qu'elle a très ttt combattu pour son unité, pour défendre son territoire, mais aussi pour victénér de nouveaux marchés et pour soumettre des hôtes peu accueillants. "

Dominique NILAI

L'Égyptien et les étrangers,

de la préhistoire à la victête d'Alexandre

Paris, Librairie Armand Colin, 1990, hlm. 65.

Kepastian Vous vous souvenez, amis visiteurs que, le 16 janvier dernier, j & # 39avais termin & eacute mon perdana artikel consacr & eacute au bloc E 11220 ekspo & eacute ici devant vous dans la premi & egravere vitrine de la salle 3 du D & eacutepartement des Antiquit & eacutes & eacutegyptiennes du Mus & eacutee du Louvre en attirant votre perhatian sur deux courtes Colonnes de textes hi & eacuteroglyphos & 39 deux petites face du monument, proklamasi penghormatan que & quot tous les pays d & eacutesertiques sont sous les pieds de ce dieu parfait & quot et que & quot toutes les terres sont sous les pieds de ce dieu parfait & quot.

L & # 39 ekspresi & quot dieu parfait & quot, avais-je pr & eacutecis & eacute, constuit une des & eacutepith & egravetes du roi r & eacutegnant. que, depuis la semaine derni & egravere, vous savez d & eacutesormais & ecirctre l & # 39ultime souverain indig & egravene de la trenti & egraveme dynastie & eacutegyptienne, Nectanebo II.

Poursuivant notre analysis de ce socle, il m & # 39agr & eacuteerait que nous consacrions notre rendez-vous de ce matin & agrave nous pencher sur les motifs scind & eacutes en deux mendaftarkan superpos & eacutes, toutefois non s & eacutepar & eacute de lacur, melepaskan teknik du relief dans le creux, sur le petit c & ocirct & eacute tepatement & agrave l & # 39oppos & eacute de celui qui a aous & eacute jusqu & # 39ici.


Au registre sup & eacuterieur, les dessins grav & eacutes, pas vraiment de la plus belle facture, convenez-en, proposedent une lecture-r & eacutebus dont nous savons les & Eacutegyptiens barang antik & egraves friands, image sp & eacuteculaire autacon & eac eac sa trach & eacutee, qui se lit & quotnefer& quot et signifie & quot beau, bon, parfait & quot, flanqu & eacute, de part et d & # 39autre, de l & # 39id & eacuteogramme d & # 39une esp & egravece de drapeau repr & eacutesentant en fait l & # 39embl & egraveme de la divinit & eacute, qui, qui netjer & quot et qui donc signifie & quot dieu & quot le tout mat & eacuterialisant le concept de & quot dieu parfait & quot qu & # 39 & agrave l & # 39instant j & # 39 & eacutevoquai.

Cette & eacutepith & egravete royale est ici encadr & eacutee par le signe semi-circulaire de la corbeille, ayant la valeur phon & eacutetique & quotneb& quot et se traduisant par & quot tout, tous & quot, que surmontent deux vanneaux hupp & eacutes levant des bras humains en guise d & # 39adoration, ce que nousundang & agrave parfaitement includeendre le pictogramme de l & # 39 & eacutetoile devant eux danse laeiseise & ee leure pemuja & quot: ces pluviers, ces & quotrekhyt & quot, comme ils & eacutetaient alors nomm & eacutes, simbolis la masse populaire, tout le peuple la pl & egravebe, diront plus tard les Romains.

De sorte que cet ensemble graphique khususnya vous incite & agrave Terdiri daripada que tous les & Eacutegyptiens se devaient de faire all & eacutegeance & agrave leur souverain, dieu parfait & agrave leurs yeux kewajiban d & # 39ailleurs parfaitement corracor & eacutics # 39id & eacuteologie monarchique, soit depuis approximativement la fin du IV & egraveme mill & eacutenaire avant notre & egravere.

Faire all & eacutegeance au roi: uniquement le peuple & eacutegyptien ?, penyiasat seriez-vous en droit de vous.

C & # 39est pour r & eacutepondre & agrave ce questionnement que j & # 39attiretenant votre berkenaan, toujours sur le m & ecircme c & ocirct & eacute de la base de Statue de Nectanebo II, versus registre kedua, imm & eacutediatement en dessous de celou que que de ves un m & ecircme arc a & eacutet & eacute incis & eacute & agrave trois reprises. Lengkungan Neuf.

Rien n & # 39 & eacutetant jamais d & ucirc au hasard dans l & # 39art & eacutegyptien antik, que peut donc signccette image r & eacutep & eacutet & eacutee & agrave neuf reprises?

L & # 39arc, nul n & # 39en doutera, fait partie des symboles de cyn & eacuteg & eacutetique et de strat & eacutegie militaire les plus vieux de l & # 39histoire de l & # 39humanit & eacute: rien d & # 39 & eacutetonnant & egr tuangkan konsep ilustrator le & # 39ennemis. Pena probablement & eacute & agrave H & eacuteliopolis, ancienne ville & quotsainte & quot d & # 39o & ugrave naquit une cosmogonie en vue de rassembler les mythes les plus archa & iumlques sous l & # 39autorit & eacute en - letrik & saman rien d & # 39 & eacutetonnant non plus que ce chiffre 9 ait & eacutet & eacute retenu tuangkan math & eacutematiser ceux, & eacutetranger & agrave l & # 39 & Eacutegypte, ennemis & eacuteventuels de la paix et de lac & dequreon, ebau mal cet univers si bien con & ccedilu et dont le roi assurait la stabilit & eacute: ce seront les & quotNeuf Arcs & quot. que vous d & eacutenombrez dans la partie inf & eacuterieure du monolithe expos & eacute devant vous.

Par cette seule gambar d & # 39un arc neuf fois repris, les & Eacutegyptiens saran & eacuteraient que le monarque, - quel qu & # 39il f & ucirct au cours de l & # 39histoire plurimill & eacutenaire du pays, mais ici, nomm & eacutement qui l & # 39adulaient et le soutenaient, - ici, les vanneaux encerclant le & quotdieu parfait & quot-, entendait neutraliser ceux qui, & eacutetranger, - ici, les neufs busur -, khemah auraient & eacute de s & # 39opposer & agrave la eceet

Combattre, annihiler ceux pouvant & ecirctre hostiles au membayar: voil & agrave le ma & icirctre mot! Pas moins mais pas plus que tous ses pr & eacuted & eacutseseurs depuis la cr & eacuteation de la royaut & eacute & eacutegyptienne des centaines de si & egravecles avant lui, Nectanebo II mit un point d & # 39honneur & agrave montrackan sutera protes de suar de protes suar

De sorte que, & agrave tout le moins les deux c & ocirct & eacutes que nous venons de d & eacutecrypter, ce socle incontestablement destin & eacute & agrave recevoir une de ses patung, non seulement mat & eacuterialisait ce cacat & eac & agrave Coptos, Min et Isis, escomptait le pr & eacutemunir de toute mempengaruhi gangguan yang tidak menyenangkan, je le souligne une derni & egravere fois, toutes les terres et tous les pays d & eacutesertiques sous les pieds de ce dieu parfait .

Qui furent toutes ces terres, tous ces membayar d & eacutesertiques, bref tous ces & eacutetranger dont le monarque & eacutegyptien tant semblait se m & eacutefier au point de vouloir les soumettre, notamment, en les faisant tahanan, kata-kata lain dan lain-lain

C & # 39est ce nous apprendront les deux autres face, plus longues, de ce beau bloc d & # 39alb & acirctre parall & eacutel & eacutepip & eacutedique et que je me propose, amis visiteurs, de d & eacutecoder avec vors lors de notre quatri & degr mardi 6 f & eacutevrier prochain, juste avant le d & eacutebut du Cong & eacute de Carnaval dans & # 39Enseignement belge.

BIBLIOGRAPHIE

BARBOTIN Christophe / DEVAUCHELLE Didier, La voix des hiéroglyphes, Paris, Éditions Khéops, 2006, hlm. 30-1.

SEKOLAH-ANTELME Ruth , Coptos, XXX ème dynastie , dans Katalog de l'exposition " Un siècle de fouilles françaises en Égypte (1880-1980) ", Le Caire, I.F.A.O., 1981, hlm. 275-7.

NILAI Dominique, L'Égyptien et les étrangers, de la préhistoire à la victête d'Alexandre, Paris, Librairie Armand Colin, 1990, hlm. 43-8.


Tonton videonya: Review patung. tak sangka patung aku bnyk ni